Blog

Download

Un temps fort de la rentrée militante à Nantes

Le 07/08/2021

Download

Du 24 au 28 août 2021, un rendez-vous à Nantes

pour construire ensemble l’Université d’Été des mouvements sociaux et des solidarités !

La pandémie mondiale a été un puissant révélateur des inégalités entre et au sein de chaque pays, des effets concrets globaux de la crise climatique mais aussi un accélérateur des politiques régressives des gouvernements.

Face aux crises que se multiplient et s’accumulent, les initiateurs de l'évènemet lancent un appel à l’ensemble des organisations de solidarités, associations, syndicats, médias indépendants, collectifs et réseaux de luttes, tou·te·s celles et ceux qui veulent participer à la co-construction d’une Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités.

Pour en savoir plus et vous inscrire suivez ce lien vers le site dédié.

 

 

Dans Articles

Un Forum démocratique sur le passe sanitaire

Le 15/09/2021

Capture d e cran 2021 09 15 a 13 40 41

 

Vendredi 17 Septembre, à 17 H 45, sur l'Agora de la médiathèque

Les conséquences concrètes du passe sanitaire, parlons-en !

L'instauration du passe sanitaire constitue une nouvelle et importante étape dans la mise en place d’une surveillance généralisée de la société et le renforcement du contrôle social. Il transforme, le commerçant, le responsable associatif, l'enseignant, l'animateur... en agent de police sanitaire et engage leur responsabilité pénale. Au delà, la politique sanitaire, dans la mesure où elle discrimine la population et crée un clivage de droit entre les personnes vaccinées et non vaccinées, fragmente tous les groupes, associations, partis, syndicats, familles.

Mais comment concrètement cela se passe pour vous dans votre vie personnelle, professionnelle, associative, militante ?  Quelles difficultés rencontrez-vous ? Quelles solutions trouvez-vous pour les dépasser ?

Pour recueillir et faire rebondir ces témoignages, "La coordination Le monde d'Après du Pays de Saint-Malo  animera un "Forum démocratique", un vendredi tous les quinze jours en fin d'après midi, à l'agora de la médiathèque, face à la gare.

Ces expressions plurielles seront autant de briques pour élaborer collectivement des propositions pour une autre politique sanitaire, fruit d'une délibération et d'une adhésion démocratique

Rendez-vous Vendredi 17 Septembre à 17 h 45, sur l'Agora de la médiathèque côté gare.

Dans Articles

Appel à Rassemblement le Dimanche 15 Aout

Le 15/08/2021

ATTAC Saint Malo - Jersey, Osons, Génération.s et le NPA, au sein de la Coordination Le Monde d'Après, appellent à un rassemblement ce Dimanche 15 Aout à 15 H, porte de Dinan à Saint-Malo : 

-> Pour une politique sociale et de santé juste et démocratique.

-> Contre le passe sanitaire et les régressions sociale à venir.

 

Détail de l'appel dans le tract qui sera distribué, à télécharger ci dessous :

Tract rassemblement du 15 08 2021tract-rassemblement-du-15-08-2021.pdf (135.88 Ko)

Ce rassemblement a fait l'objet d'une déclaration en préfecture. Respect des règles sanitaires de rigueur.

Dans Articles

Communiqué des organisations du Monde d’Après

Le 06/08/2021

Pass sanitaire v8 ok

Pour une politique sociale et de santé juste et démocratique.

Contre le passe sanitaire et les régressions sociales à venir

Depuis plus d’un an, dans le cadre de la coordination malouine « Le monde d’après », nous avons été à l’initiative de nombreuses actions contre les lois et décrets du gouvernement Macron—Castex mettant en cause les libertés individuelles et collectives.

Comment, aujourd’hui, pourrions-nous rester inertes devant l’instauration de ce passe sanitaire qui va permettre :

  • de discriminer à l’embauche, de suspendre le salaire de fonctionnaires hospitaliers, de salariés en CDD ou précaires, parce qu’ils·elles ne sont pas vacciné·e·s ?
  • de refuser l’accès de patient·e·s ou de visiteurs dans les hôpitaux et EHPAD pour la même raison ?
  • d’instaurer un contrôle et une surveillance généralisés sur la population et de diviser la population entre vacciné·e·s et non vacciné·e·s ?
  • de confier à des personnes privées le droit de contrôle administratif des populations ?

Une politique responsable, juste et démocratique est nécessaire pour mettre fin à la casse de l’hôpital public. Nous nous opposons à la loi sanitaire et aux régressions sociales à venir et nous exigeons du gouvernement :

  •  le retrait de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire et de l’état d’urgence sanitaire
  •  des moyens financiers et humains accrus dans les hôpitaux publics et les Ehpad
  • un réel débat et une information d’ampleur
  •  des moyens financiers et humains accrus pour assurer une vaccination large et massive, pour créer des conditions de travail respectueuses des exigences sanitaires, développer la recherche publique et revaloriser les traitements des personnels hospitaliers
  •  une action résolue en faveur de la solidarité internationale par la levée des brevets au sein de l’Organisation mondiale du commerce
  •  l’abandon des lois et projets sur l’assurance chômage et les retraites
  •  des possibilités de vaccination sur le temps de travail, une facilité réelle d’accès aux centres de vaccination par les embauches nécessaires

 

C'est sur cette base que nous serons présent.es au rassemblement

annoncé le dimanche 8 août à 15h, porte de Dinan à Saint-Malo.

Les organisations membres de la coordination malouine « Le Monde d’après » :

Attac Pays malouin – Jersey, Génération.s, La France Insoumise, NPA, Osons ! et des personnes à titre individuel

 

Le fichier PDF à télécharger pour imprimer le tract qui sera distribué Dimanche.

Texte communique tract rassemblement du 8 08 2021texte-communique-tract-rassemblement-du-8-08-2021.pdf (126.19 Ko)

Dans Articles

Hôpital : Un référendum d'initiative partagée

Le 13/07/2021

 Hôpital : un projet de référendum d'initiative partagée déposé mercredi au Conseil constitutionnel

Le collectif "Notre hôpital c'est vous", composé des collectifs de soignants Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences et d'associations comme Emmaüs, Médecins du Monde, l'Armée du Salut ou encore Oxfam, va déposer mercredi un projet de référendum pour réformer l'hôpital.

Sans titre 9

Action du Collectif Hôpital Saint-Malo Dinan, suite...

Le 21/06/2021

Demande de "mise à disposition publique des documents" cadrant le projet de fusion et restructuration des hôpitaux de Dinan et Saint-Malo

Le collectif "Hôpital Saint-Malo Dinan" a adressé un courrier au directeur de lARS Bretagne, au Préfet d'Ille et Vilaine et au directeur général du groupement hospitalier pour demander la mise à disposition publique des documents suivants : la Lettre de cadrage du 3 février 2021, le rapport Rossetti, le dossier de consultation (DCE) de l’Assistance à maîtrise d’ouvrage.

Trouvez et téléchargez ci dessous la lettre.

Lettre arslettre-ars.pdf (239.12 Ko)

Le Monde d'Après avec les syndicats de l'hôpital de Dinan

Le 18/06/2021

Jeudi 17 Juin après midi, une délégation de la coordination (Jean, Daniel et Alain) a témoigné du soutien aux organisations syndicales de l'Hôpital de Dinan. Celles-ci qui sont venues - avec les délégués des sections de Saint-Malo - interroger le Sous-Préfet sur les conséquence de la fusion et de la restructuration des établissements du groupement hospitalier (Saint-Malo, Dinan, Cancale).

Img 9824

Img 9834

 

 

Ouest France a rendu compte de l'évènement dans son édition du 18 Juin.

2021 06 17 sp dinan

 

Dommage cependant que ce compte rendu omette la création et les positions du "collectif Hôpital Dinan Saint-Malo" dont Jean ROHEL (porte parole de la coordination LMDA) a annoncé la création.

Img 9819

Dans Articles

Rassemblement du 12 Juin, à Saint-Malo

Le 12/06/2021

A l'appel de la coordination,

"Pour défendre les libertés, contre les idées d'extrême droite"

 

Quelques photos de cette manifestation qui a rassemblé les organisations et les citoyen.ne.s non affilié.e.s pour qui le refus de la banalisation des idées et des actes d'extrême droite est un combat fondateur pour notre démocratie.

Img rassemn1261Img rassemb1262Img rasemb1263Img rassemb1264

Dans Articles

A propos du projet de Stade des Terre-Neuvas : « Le football n’est qu’un prétexte »

Le 07/06/2021

S’il y avait une phrase à retenir de la présentation faite le samedi 29 mai au cinéma Vauban par les dirigeants de l’Union Sportive de Saint-Malo (USSM) à propos du projet de nouveau et grand stade, ce serait cette phrase, prononcée et affichée mot pour mot par l’un des concepteurs du projet : « le football n’est qu’un prétexte »

Cette phrase résume parfaitement les motivations foncières de ces entrepreneurs du territoire malouin : occuper à leur main, les espaces encore disponibles à la ZAC Atalante en prétextant donc l’aménagement dans cette zone d’un nouveau et grand équipement sportif, essentiellement dédié au football.

Visuel stade projet

Dans Articles

GREVE le 18 MAI à LA POSTE, MANIFESTATION à Rennes

Le 19/05/2021

 

Les organisations syndicales départementales de La Poste SUD, CGT et FO appellent à la grève le 18 mai dans tous les secteurs de La Poste : courrier, colis, bureaux de poste, centre financier.

Images  POURQUOI ?

Parce que les dirigeants de La Poste ont décidé de leurs orientations « stratégiques » 2020-2030 qui ont des incidences importantes sur l’emploi, les rémunérations et l’avenir des services et de la présence postale dans les territoires :

Le Courrier…

Pour les patrons de La Poste, le courrier est « fini » et n’a aucun avenir. Il faut donc multiplier les réorganisations et les suppressions d’emplois et de tournées. Ils annoncent 275 suppressions d’emplois sur la DEX (Bretagne) !! Mais outre les suppressions de tournées, c’est le métier de facteur qu’ils veulent transformer de fond en comble en créant des « équipes autonomes » dédiées essentiellement à d’autres activités (VSMP, enquêtes sanitaires, etc..)

Parallèlement, ils envisagent de réduire le nombre de Plateformes industrielles (26 PIC aujourd’hui, 15 demain..).

Les centres financiers..

Là aussi, leurs orientations sont « étonnantes » pour ne pas dire décapantes. Voilà que les activités de la « banque de détail » ne sont plus source d’avenir. Dans la CDSP nationale sur leurs orientations politiques, on s’aperçoit que l’avenir serait de participer à la financiarisation et au développement à l’international ! Non seulement le PDG Philippe Heim annonce qu’il faut faire 100 millions d’euro d’économie mais de plus au lieu de 23 centres financiers il ne veut plus que 6 « entités régionales » en 2022 regroupant 3 ou 4 sites actuels !. Et là encore, les agents sont appelés à se recycler et s’adapter particulièrement ceux travaillant dans le middle office, tandis que les clients sont appelés à être très patients pour avoir un interlocuteur…/

Le réseau des bureaux de Poste, zone sinistrée !

A ce jour en Bretagne, il y a donc 349 « bureaux de poste », 366 agences postales communales, 60 bureaux « facteurs guichetiers » et 159 relais poste commerçants….Par an, la direction de La Poste supprime 25 bureaux de poste…Et le nombre de ces suppressions s’accélère pendant la période Covid, en 2020 et en 2021. Mais surtout la direction a pour objectif en 2021 de supprimer 10% des chargés de clientèle en Bretagne : 76 sur 758 !! Or la situation est déjà intenable pour les chargés de clientèle qui colmatent les brèches au point que la direction a recours à plus de 50 intérimaires. Les orientations politiques des dirigeants de La Poste mettent donc en péril non seulement la présence postale dans les territoires mais aussi la santé physique et psychique des agents . Plus de 25% des agents sont en absence médicale… ce qui est le symptôme de très mauvaises conditions de travail !

Le colis…

Les patrons de La Poste ont décidé de contourner le réseau de tri et d’acheminement des colis en faisant massivement appel à la sous-traitance. Mieux même, ils créent des plateformes gérées par une filiale Viaposte (St Barthélémy d’Anjou) pour prendre du trafic traité par la PFC du Rheu !! Les orientations des patrons de La Poste consistent à diminuer les emplois et à recruter massivement du personnel précaire et intérimaire (plus de 80 sur la PFC du Rheu). Le recours à de la manutention en vrac amène des conditions de travail déplorables.

​​​​​​​Courrier, Colis, Bureaux de Poste, centres financiers, tous les postiers sont touchés par cette politique destructrice d’emplois…Aujourd’hui, il y a plus de 3000 intérimaires pour 5000 postiers au courrier dans les 4 départements bretons.  Et encore plus fort, les dirigeants de La Poste suppriment la prime d’intéressement alors que Le groupe La Poste est bénéficiaire (2,2 milliards avec l’intégration de la CNP). Quant à une éventuelle prime covid, pour des salariés qui n’ont jamais arrêté de travailler pendant les confinements, c’est aussi niet !!

Rendez-vous 11 H, rue du Pré Botté, Rennes

(Le parcours de la manifestation en centre ville a été déposé à la préfecture).

 

Dans Articles

CONSEIL REGIONAL et HÔPITAL

Le 11/05/2021

Nous partageons le texte de Jean René MARSAC, ancien élu municipal de Redon et député PS de 2007 à 2017.

Sa réflexion éclaire la question de la gestion territoriale de l’hôpital et de la démocratie sanitaire. 

"J'ai siégé plusieurs années dans le conseil d'administration du centre hospitalier polyvalent de REDON, avant que la Loi Bachelot supprime l'administration locale au profit d'une direction hospitalière copiée sur le modèle de l'entreprise privée (un directeur nommé par le ministère, un directoire composé de cadres  et un conseil de surveillance qui n'a comme pouvoir que de donner des avis !). 

Député de 2007 à  2017 et impliqué dans un groupe de travail sur la reconstruction de notre hôpital depuis 2018, j'ai vu les  effets de cette  dépossession du pouvoir local où, de fait, personne ne se sent en pleine responsabilité de la pérennité  de l'hôpital : des élus locaux qui se pensent sans pouvoir (certains s'accrochent, d'autres beaucoup moins!) ; des directions qui, par définition, bougent fréquemment en fonction des plans de carrière ; des médecins eux-mêmes de plus en plus souvent de passage pour quelques années (sans compter les services qui reposent essentiellement sur des médecins en intérim). 

La création des Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) en 2016 a eu de bonnes intentions en matière de parcours de soins, de partage de postes entre des CHU et des pôles d'équilibre, de recherche d'économie d'échelle dans des politiques d'achats et services supports mis en commun...... Mais c'est aussi une dilution supplémentaire des responsabilités et une centralisation qui rajoute de la lourdeur et de la lenteur (sur les commissions d'appel d'offres par exemple).

Visant les politiques régionales, je ne traite pas ici de la tarification à l'acte (T2A) introduite progressivement  il y a une dizaine d'années et qui a pénalisé plus fortement les hôpitaux polyvalents (avec chirurgie, maternité, urgences, médecine, radiologie, soins de suite.....) que les CHU ou que les hôpitaux de proximité (ayant 1 ou 2 services seulement). Ce mode de financement doit absolument être refondu ; il faudra en faire un débat pour les élections nationales de 2022  

Au total, la politique libérale (recherche d'économies dans la dépense hospitalière) a amené à créer une chimère : un hôpital qui est le service public  le moins bien financé de tous les services publics, supposé piloté comme une "entreprise" mais sans aucune marge de manoeuvre (surtout pas sur ses tarifs !) et sans identification claire du décideur (la direction ? le GHT? l'ARS?)  

Au sortir de la pandémie nous voyons bien que de très nombreux sujets vont devoir être revus en profondeur sur le fonctionnement hospitalier et dans la répartition des compétences. Nous en avons pour plusieurs années.

Pour l'instant, dans le cadre des élections régionales, trois sujets doivent être mis sur la table :


1)  Continuons-nous dans le sens d'une technocratisation de la santé  où plus personne n'a plus le sentiment de peser sur rien ? Les conseils régionaux peuvent relancer une politique sanitaire de territoire en y mettant plus de lisibilité, d'efficacité et d'égalité.

2) Est-il pensable de continuer à demander aux hôpitaux de financer eux-mêmes leurs investissements immobiliers alors qu'ils sont le plus souvent déficitaires (et donc sans réserve financière ni le plus souvent en situation de dégager un autofinancement) , avec seulement 25% de subventions de l'ARS ? Encore une fois aucun autre service public est aussi mal financé pour ses investissements ; même la SNCF fait subventionner ses gares et ses quais (parfois jusqu'à 80%) par des fonds publics ! Même les entreprises privées du très haut débit sont mieux subventionnées dans les territoires jugés peu rentables !!!!

3) Les Conseils Régionaux devraient pouvoir intervenir en soutien à l'investissement, au titre de la politique d'aménagement du territoire et parce qu'un hôpital est une véritable locomotive du développement local. En quoi une régionalisation de l'investissement hospitalier serait-elle moins justifiée que celle qui a été faite pour les lycées ? Dans la structuration des territoires, les hôpitaux seraient-ils moins prioritaires que les établissements scolaires ?  


Que disent les programmes régionaux de tout cela ?"

Dans Vidéos

Les Délégués CGT des hôpitaux de Dinan et Saint-Malo dénoncent l'opacité du projet de nouvel hôpital

Le 11/05/2021

Dans "paroles de Malouins Malouines", Stéphanie et David, délégués syndicaux CGT des centres hospitaliers de Saint-Malo Dinan, dénoncent la manière opaque et précipitée dont est conduit le projet du nouvel Hôpital du territoire de Santé "Saint-Malo Dinan Cancale". 

Ils appellent à une large mobilisation pour que soient informés, consultés et écoutés les habitants, les élus, les professionnels de santé.

En écho à la première vidéo conférence sur le sujet qui s'est déroulée la veille et a réuni plus de cinquantes participants (syndicalistes, usagers de l'hôpital, élus locaux...).

Référents citoyens, à Saint-Sulliac comme à Saint-Malo. Le Monde en parle.

Le 06/05/2021

Un article de Manon Boquen pour "le Monde Le Mag" porte un coup de projecteur national sur les tentatives des municipalités de droite d'adopter le dispositif des "citoyens référents", promu par Castagner .

Si on se réfère à ce qui se passe à Saint-Sulliac et aussi à Saint-Malo cette volonté des édiles municipaux à transformer des citoyens volontaires en auxilliaire de la police ne rencontre pas un franc succès !

Manon Boquen raconte comment la municipalité de Saint-Sulliac a reculé face à une pétition signées par plus d'un millier d'habitants. Quant aux arguments de Florence Abadie, l'adjointe chargée de la sécurité de la majorité municipale LR, ils n'ont rien de convainquant, au contraire !

 " Dans la cité malouine, on assure que l’appel à volontaires pour dix-sept référents en janvier, qui a lui aussi fait grand bruit, n’a rien à voir avec une question budgétaire. « Au regard du contexte sécuritaire qui se dégrade sur le territoire national et régional, notre devoir est de tout mettre en œuvre pour préserver cette tranquillité locale par des actions préventives », argumente Florence Abadie, l’adjointe chargée de la sécurité de la majorité municipale LR.

Elle-même l’assure pourtant, « il fait bon vivre à Saint-Malo, une commune des plus richement dotées en France au prorata du nombre d’agents de police par habitant ». La délinquance n’a pas augmenté : à l’échelle départementale, les chiffres du service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) montrent même l’inverse. Entre 2019 et 2020 en Ille-et-Vilaine, les cambriolages ont par exemple diminué de 18,9 %, ils chutaient déjà de 10,1 % entre 2018 et 2019.

Dans la cité malouine, on assure que l’appel à volontaires pour dix-sept référents en janvier, qui a lui aussi fait grand bruit, n’a rien à voir avec une question budgétaire. « Au regard du contexte sécuritaire qui se dégrade sur le territoire national et régional, notre devoir est de tout mettre en œuvre pour préserver cette tranquillité locale par des actions préventives », argumente Florence Abadie, l’adjointe chargée de la sécurité de la majorité municipale LR.

Elle-même l’assure pourtant, « il fait bon vivre à Saint-Malo, une commune des plus richement dotées en France au prorata du nombre d’agents de police par habitant ». La délinquance n’a pas augmenté : à l’échelle départementale, les chiffres du service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) montrent même l’inverse. Entre 2019 et 2020 en Ille-et-Vilaine, les cambriolages ont par exemple diminué de 18,9 %, ils chutaient déjà de 10,1 % entre 2018 et 2019." 

Pour lire l'article téléchargez ce fichier M le magm-le-mag.pdf (261.31 Ko)

Et signez la pétition à Saint-Malo

Dans Vidéos

Paroles de Malouins, Malouines à propos de l'Hôpital

Le 05/05/2021

 

Témoignage de Claude Hamon, retraitée. Elle parle de son expérience de patiente à l'Hôpital de Saint-Malo et dit ses attentes pour un service de soin de qualité sur le territoire

Un épisode de "Paroles de Malouins, Malouines" consacré à l'hôpital et les attentes des habitant.e.s du territoire en matière de santé.

Claude Hamon, retraitée, qui réside à Saint-Servan, ancienne CPE du lycée Maupertuis, porte un regard de "patiente experte" sur son long séjour à l'hôpital pour soigner un cancer virulent. Elle dit, partant de son expérience, ce qu'elle attend d'un hôpital pour le territoire. 

 

Dans Articles

Histoire de la création de l'hôpital inter communal de Saint Malo à la reconstruction

Le 04/05/2021

Daniel Bouffort, ancien cadre hospitalier s'est fait historien et raconte comment, à la reconstruction, sous l'impulsion forte de l'Etat a été construit l'hôpital intercommunal de Saint-Malo, fusionnant l'hôpital communal de Saint-Servan (Les rosais) et l'hôpital Hotel Dieu de Saint Malo.

Une première étape vers la fusion des trois communes de Saint-Servan, Saint-Malo, Paramé.

Dans Vidéos

Démocratie sanitaire ? Qui décide du projet du nouvel hôpital à Saint-Malo ?

Le 29/04/2021

Dans la série Paroles de Malouins, Malouines, une nouvelle interview de Eric Adam, délégué syndical adjoint de l'hôpital de Saint-Malo.

Représentant élu des salariés au conseil de surveillance de l'hôpital, Eric Adam met en évidence la manière dont s'exerce la "démocratie sanitaire" à propos du projet du futur hôpital pour lle territoire de santé n° 6, "Saint-Malo, Cancale, Dinan".

Une bonne entrée en matière au vidéo-débat organisé par la coordination, le 6 Mai à 18 h 30