#forum passe sanitaire

Documentation : mouvement contre le passe sanitaire 6

Le 28/09/2021

-> Titre du document : La pandémie et la désinformation 

-> Proposé par : Pierre Tramonti

-> Thème d'action : #passe sanitaire

-> Auteur(s) : , Enseignante en collège, féministe et antifasciste. Militante dans un syndicat de transformation sociale.

-> Chapeau de présentation.

Un texte très documenté qui parle de Réinfocovid,

-> Lien ou document téléchargeable. Pour lire cet article suivre ce lien

-> Identification du support source : MEDIAPART, les blogs

Documentation : mouvement contre le passe sanitaire 5

Le 28/09/2021

-> Titre du document : 7 entretiens discussion avec des manifestants anti-passe à Montpellier.

-> Proposé par : Alain Jaunault

-> Thème d'action : #passe sanitaire

-> Auteur(s) : journaliste du "Poing", webmagazine citoyen à Montpellier

-> Chapeau de présentation. 

Le Poing a décidé de produire une série de discussions avec certains de ces manifestants anti-pass. De ceux qu’ont entend pas, loin des micros officiels et des tribunes, et des questions trop brèves du micro-trottoir journalistiques aboutissant à de la caricature.

Lors de la manifestation montpelliéraine du samedi 28 août – sur laquelle Le Poing a déjà réalisé un de nos journalistes est allé à la rencontre des personnes qui ne prennent pas la parole, loin des micros officiels et des tribunes. En essayant de se tourner vers des profils variés, et pour des discussions relativement approfondies. Un peu en deçà de l’entretien, un peu au-delà du micro-trottoir. Evidemment le temps nous a été compté, nous n’avons pas pu aborder tous les sujets auxquels on aurait aimé toucher avec tout le monde. Et nous ne prétendons pas avoir eu accès à un panel rigoureusement représentatif des participants à cette manifestation. Nous proposons une série de discussions, publiées d’une manière relativement brute pour ne pas faire violence à tout ce qui se comprend dans les non-dits, les changements de sujets etc…

Avant de vous présenter le premier, petite mise au point méthodologique. On peut se dire que le journalisme a trois objets : les faits, l’expression d’opinions ou l’analyse, et l’être humain.

Le Poing vous a déjà, avec d’autres médias indépendants, proposés des vérifications de faits. Dans le cas des manifs anti pass, souvent sur l’extrême-droite, sur certaines théories sorties de sources non fiables, ou encore sur la nature du leadership du mouvement montpelliérain. Et nous continuerons à le faire. Nous avons, comme d’autres, exprimé notre point de vue de manière raisonnée et documentée, via des éditos ou des analyses. Et nous continuerons à la faire.

Vérifiez toujours vos sources, recoupez les pour voir si vous tombez sur la même chose ailleurs, ne cédez pas aux rumeurs de couloirs, c’est crucial dans une période où les vautours de toutes sortes manipulent les justes colères !

Mais cette fois-ci notre démarche sera différente. Nous nous intéresserons très directement aux gens présents, en silence. Aussi comprenez que si tout n’est pas sourcé, ça ne relève pas de la négligence. Une conviction humaine, contrairement à un fait, ne se source pas : elle se constate, se discute, évolue parfois. Comprenez aussi que l’absence de commentaires ne relève pas d’une volonté de permettre à n’importe quelle thèse de se répandre. Il s’agit plutôt, avec nos maigres moyens, de saisir une époque.

Nous n’entretenons aucune illusions quant au fait que le mouvement anti-pass soit un mouvement entièrement ouvrier ou populaire. On y trouve de tout. Y compris des gens des classes populaires. Et dont certains souhaiteraient une révolution. Aussi nous citerons Rosa Luxembourg, une allemande qui a milité toute sa vie pour un communisme démocratique, radicalement différent de celui qui a pu être mis en œuvre en URSS ou ailleurs :

« Disons-le sans détours, les erreurs commises par un mouvement ouvrier vraiment révolutionnaire sont historiquement infiniment plus fécondes et plus précieuses que l’infaillibilité du meilleur « Comité central ».

Précisons enfin qu’aucune des personnes interrogées n’ a souhaitée ni être prise en photo, ni donner son nom. Preuve certainement que la question du pass est clivante dans tous les cercles sociaux, familles comprises

-> Lien ou document téléchargeable. Pour lire les interview sur le site du Poing c'est ICI

 

Documentation : mouvement contre le passe sanitaire 4

Le 28/09/2021

-> Titre du document : Réticence à la vaccination et recours aux médecines alternatives et complémentaires

-> Proposé par : Alain Jaunault

-> Thème d'action : #passe sanitaire # vaccination covid 19

-> Auteur(s) : Auteur : Eve Dubé, Chantal Sauvageau et Dominique Gagnon

-> Chapeau de présentation. 

Une étude canadienne des courants médicaux et de leur positions vis à vis de la vaccination.

Chez l’homme, toutes les cultures se sont dotées de systèmes médicaux. Ces sytèmes sont décrits largement comme un ensemble de techniques et de pratiques ayant pour but de guérir les maladies et de maintenir la santé. Ces systèmes ont des caractéristiques communes (notamment les méthodes utilisées dans la normalisation de la santé et le diagnostic des maladies, les rôles et leur définition, ainsi que les carrières offertes aux prestataires de soins). Cependant, chaque systèmes’inscrit dans un contexte historique et sociopolitique particulier (Kleinman, 1997). Jusqu’au XIXe  siècle, la médecine nord-américaine se caractérisait par l’offre de plusieurs options en matière de soins de santé, maisaucun ordre professionnel ne distinguait les praticiens (Kaptchuk et Eisenberg, 2001).

En dépit de l’existence de différentes formes de médecine et de méthodes de guérison qui se sont fait une place aux dépens de la nouvelle orthodoxie médicale (notamment l’hydropathie et l’homéopathie), la biomédecine a graduellement acquis une légitimité et une hégémonie grâce aux lois régissant l’enseignement et la pratique de la médecine (Kaptchuk et Eisenberg, 2001).

Il faudra attendre les années 1960 et la contre-culture pour que les pratiques de santé parallèles comme l’homéopathie et la naturopathie redeviennent populaires. Dans les grands centres urbains, on s’adonna de plus en plus à la méditation, au yoga et à la visualisation. Le cri de ralliement de l’heure était de « reprendre le contrôle de son corps » et l’on dénonçait la « médicalisation » et le paternalisme. Les mouvements féministes, par exemple, s’opposaient au paternalisme inhérent à la relation thérapeutique établie par les professionnels de santé biomédicaux (Kaptchuk et Eisenberg, 2001). Nous tenterons, dans le présent chapitre, de rendre compte de ces différentes tendances à l’échelle canadienne et de favoriser une meilleure compréhension des approches parallèles en matière de soins de santé. Après avoir donné une définition générale de celles-ci, nous nous intéresserons plus particulièrement à quatre d’entre elles, soit la naturopathie, l’homéopathie, la chiropratique et la pratique sage-femme, sélectionnées non pas parce qu’elles sont les mieux connues et les plus populaires au Canada, mais parce qu’elles sont souvent associées à une position assez bien définie au sujet de la vaccination. Nous terminerons sur une description des influences que pourraient avoir ces approches sur le phénomène de l’hésitation à l’égard de la vaccination dans la population en général. En examinant de plus près la relation entre l’intérêt croissant pour les approches complémentaires et parallèles et la hausse simultanée de la réticence à la vaccination, nous pourrons mieux illustrer comment se manifestent d’importants changements culturels – liés aux crises de la confiance et de la vérité.

-> Lien ou document téléchargeable. document téléchargeable en activant ce lien

-> Identification du support source : Université de Sherbrook, Publication : La santé publique à une ère marquée par le doute - Origines religieuses et culturelles de l’hésitation des Canadiens face à la vaccination