Documentation : actions contre les politiques liberticides 1

Le 03/10/2021

Lutter contre l'anti intellectualisme et la mise au pas de la recherche en sciences sociales

-> Proposé par : Alain Jaunault

-> Thème d'action : # lois et politiques liberticides...

-> Titre du document : Festival Médiapart 2021. Conférence,  L'anti intellectualisme en campagne.

-> Auteur(s) : Edwy Plenel, Caroline Ibos, Maitre de conférence en sciences politiques à l'université Rennes 2  et Eric Fassin, professeur de sociologie à Paris VIII.

-> Identification du support source. Site club Médiapart en accès libre. 

-> Chapeau de présentation.

Edwy Plenel présente et anime la conférence autour du livre "La savante et le politique" (gratuit et en accès libre sur Médiapart). 

Quelques enseignements / points clés tirés des interventions et du débat :

La responsabilité du journaliste, du chercheur, de l’enseignant face à l’anti intellectualisme politique : pas simplement refuser et réfuter le mensonge (les fake news ; travailler à ne pas dire n’importe quoi. Faire que les mots aient un sens. Rechercher et apporter des « vérités de faits ».

Lutter contre L’anti intellectualisme qui postule qu’expliquer c’est déjà justifier. 

Refuser que l’état s’arroge le pouvoir fixer le sens des choses !

Le travail intellectuel n’est pas réservé aux intellectuels, il est à la portée de tout.e.citoyen.ne.s. 

Face à l’intimidation qui fragilise les individus et à l’affaiblissement des mouvements sociaux il faut se saisir du droit. C’est le sens du recours au Conseil d’Etat contre la décision de la ministre de l’éducation et des université de lancer une enquête sur la recherche en sciences sociales.

La difficulté du débat avec ceux qui se réclament de l’universalisme ( Caroline Fourest n’est pas Zemour Marianne n’est pas Valeurs Actuelles).

On brandit la laïcité et l’universalisme contre les musulmans mais pas contre la manif pour tous.

La force de la réaction  montre qu’il se passe quelque chose… ça bouge… d’où la panique de ceux qui voient le monde leur échapper. 

Une combinaison entre une logique néolibérale et autoritaire… les idées de l’extrême droite se portent assez bien au pouvoir !

L’objet des sciences sociales et politiques : Voir par où passe la domination : déconstruire dénaturaliser les modes de domination dans leurs contextes historiques et contemporain .

La recherche est menacée par un nationalisme épistémologique.

La recherche en sciences sociales  ne coûte pas cher : juste le salaire des chercheurs - contrats Doctoraux. Mais pas de poste pour celles et ceux qui font des recherches intersectionnelles.

La gauche n’a pas su faire barrière au camp de l’inégalité naturelle. L’inégalité ça bouge tout le temps…

il faut un recul critique sur la république et son engagement à l’égalité

Il y a une vitalité dans la société. Le nouveau monde qui tarde à naître face au vieux monde - identifier et tuer les monstres. Ex « le grand remplacement », Une idéologie qui prépare un crime : la remigration (à l’image dee idéologues et intellectuels antisémites des années 30…

Il y a un monde politique qui n’a pas fait l’effort d’apprendre de la société. Apprendre de la réalité concrète de la société . On a besoin d’un imaginaire qui nous rassemble 

La violence de la réaction est très grande La question des attaques sur les sciences sociales, sur le journalisme, l’enseignement. On ne peut livrer la science (la scientificité) au tribunal médiatique.

La vérité scientifique n’est pas la vérité théologique. Le savoir est ancré dans l’expérience mais est soumis à de règles… ne pas dire n’importe quoi la vérité scientifique est construite, évolutive, concrète évolutive pas relative pas  réduite à des opinions…

L’exemple des combats contre les errements de la politique sanitaire du gouvernement  « Nous  (Mediapart) avons documenté l’impéritie de la politique sanitaire du pouvoir 

Mais tout cela a fini, par manque de traduction politique qui dise ce que serait une politique sanitaire dans un esprit de partage et d’émancipation - à se nécroser dans l’émergence d’un discours ascientifique de refus de la vaccination, jusqu’au surgissement de l’anti sémitisme le plus fruste le plus archaïque…. ».

L’importance pour le la « savant.e» de « savoir situer » : sortir du binarisme entre universalisme et relativisme… Je parle de tel endroit, je sais que je ne suis pas neutre, je prends en compte ma subjectivité… Passer par une critique de son propre ancrage… D’où je parle ! pour aller vers l’autre… 

-> Lien ou document téléchargeable.